ACT-8

Centrale nucléaire de Tchernobyl

Tchernobyl, Ukraine, 2013

Suite à la demande de Vinci Construction, Grands Projets, FRACO a conçu une plate-forme innovante et non-standard qui a été utilisée pour la construction d'un nouveau confinement sécuritaire qui a été installé sur le réacteur endommagé.

Sur un chantier aussi exceptionnel que celui de Tchernobyl, ni les procédures, ni les matériels, ni la logistique ne sont ordinaires. Le projet n’a pas d’équivalent dans le monde; il comprend la conception et la construction d’une enceinte de confinement en forme d’arche d’une dimension exceptionnelle qui viendra coiffer l’actuel sarcophage construit en 1986 juste après l’accident. Fondée sur deux longrines en béton, cette arche métallique sera assemblée à l’ouest du réacteur accidenté et glissée au-dessus du sarcophage existant. Elle aura pour objectifs principaux :

  • Le confinement des matières radioactives;
  • La protection des travailleurs sur site;
  • La protection du sarcophage existant contre les agressions climatiques.

Elle disposera d’équipements et d’installation qui permettront les opérations futures de démantèlement du réacteur. Celui-ci pourra donc se faire dans des conditions maximales de flexibilité et de sécurité tout en limitant au maximum les interventions humaines.

L’enceinte de confinement est composée d’une ossature métallique de 25 000 tonnes. Hors normes par sa taille, l’arche mesurera 108 mètres de haut, 162 mètres de long pour une portée de 257 mètres. Ce qui revient à pouvoir couvrir le Stade de France ou bien la statue de la Liberté.

En sous face de ce dôme, la charpente sera équipée d’un système de poulies et de palans qui seront utilisés pour l’enlèvement et le déplacement des morceaux de l’ancien sarcophage puis du réacteur.

Les ponts roulants sont fixés dès la phase de construction du dôme, avant que sa partie supérieure soit hissée à 108 m de hauteur. Toutefois, la question qui se posait était : comment réussir à hisser et à fixer à 30 mètres de hauteur des pièces métalliques de 4 mètres de long sur 2 mètres de haut et de 0,70 mètres de large pour un poids de 5,5 tonnes?

A la demande de Vinci, Fraco a mis en œuvre tout son savoir-faire et a conçu une plate-forme inédite, elle aussi hors normes. Frédéric Maslonka, responsable Projets Spéciaux chez Fraco et en charge de ce chantier, précise « qu’après plus d’un an de travail et d’échanges permanents avec Vinci, car les exigences ne cessaient d’être modifiées en raison de la complexité du chantier, nous avons été capable de relever le défis qui consistait à amener des charges de plus de 5,5 tonnes à 30 mètres de haut, sans aucune fixation ni au sol, ni latérale, tout en permettant à la plateforme de se déplacer pour assurer la pose des pièces sans interruption. Nous avons donc conçu spécialement pour ce chantier une plate-forme de travail auto stable, de 15 mètres de long et 2,50 mètres de large, sans attaches et sur base auto motrice »

Grâce à cette plateforme unique, les pièces des deux ponts roulants de 750 tonnes chacun, alignés sur une longueur totale de 100 mètres, pourront être installées. Le rôle de ces palans sera essentiel au moment du démantèlement du sarcophage et du bloc réacteur accidenté.

La charpente métallique aura un poids total de 25 000 tonnes, soit près de deux fois le poids de la Tour Eiffel. Le poids de la structure équipée sera de 31 000 tonnes. La durée de vie de l’ouvrage est de 100 ans. L’enceinte doit résister à des températures comprises entre -43 C et 45 C, à une tornade de classe 3 (tous les 1 000 000 ans) ainsi qu’à séisme de très haute magnitude.